Présentation

Le groupe de recherche PLURAL (Plurilinguismes scolaires et apprentissage des langues) a axé ses premières recherches sur les croyances des enseignants car il voulait explorer la manière dont ces derniers guident et dirigent leurs pratiques de classe. Ces travaux s’inscrivent dans le paradigme de “la pensée de l’enseignant”. En ce qui concerne les questions méthodologiques, ce groupe a opté pour une recherche de type ethnographique qui l’a conduit à formuler des catégories d’analyse ad hoc pour l’interprétation des données obtenues à partir d’entretiens, d’observations de classe, des interviews de groupe, etc.

Grâce aux différentes subventions obtenues, Plural a expérimenté une évolution qui a eu des retombées aussi bien en interne qu’en dehors du groupe. En interne, il faut souligner l’incorporation de jeunes chercheurs, des doctorants, et l’adoption de nouveaux axes recherche proposés par les membres les plus vétérans du groupe. Pour ce qui est de l’impact externe, il faut remarquer les publications et les communications dans des colloques (inter)nationaux ainsi que la collaboration avec d’autres groupes de recherche à travers un partenariat sur l’éducation en langues et littérature dans des contextes plurilingues (Réseau Llera), des travaux d’expertise auprès de l’équivalent du Ministère de l’Education catalan (Departament d’Ensenyament) ou directement dans des établissements du primaire et du secondaire, ainsi que des interventions en formation initiale et continue.

Alors que dans un premier temps le groupe PLURAL tenait à insister sur la nécessité d’appréhender les systèmes de représentations, croyances et savoirs des enseignants, ses successives recherches ainsi que le fait de les contraster continuellement avec la connaissance qui découle de la pratique, ont peu à peu déplacé le regard du groupe qui s’est progressivement tourné vers les processus de formation initiale et continue. D’après nous, ces processus de formation doivent, en même temps :

  • Encourager la réflexion sur l’action
  • Promouvoir la réflexion en action
  • Favoriser la pensée sur la réflexion

Il s’agit, en définitive, de proposer des modèles de formation qui revêtent une dimension opérationnelle, didactique et délibérative. À cette fin, le groupe a puisé dans les méthodes de recherche employées depuis le début (entretiens, analyse des interactions de classe, par exemple) et a cherché à renforcer l’utilisation d’autres, entre lesquelles figurent les récits de vie linguistique. Notre intention est d’étudier comment évoluent et sont remises en question les représentations des enseignants lorsqu’ils sont en formation initiale (en premier cycle ou dans des masters) ou continue et qu’ils font des activités de nature introspective.