Skip to main content

Tosquelles. Soigner les institutions

Joana MASÓ
Paris: L’Arachnéen / Arcàdia
2021
9782373670189

«Si l’homme n’est pas fou c’est qu’il n’est rien. Le problème c’est de savoir comment il soigne sa folie. Si vous n’est pas folle, comment voulez-vous que quelqu’un soit amoureux de vous ? Pas même vous, vous comprenez. Ce qui ne veut pas dire que si vous ne savez pas être folle alors on va vous foutre à l’hôpital psychiatrique, parce que les fous qu’on met dans les hôpitaux psyquiatriques, c’est de types qui ratent leur folie. L’important de l’homme c’est de réussir sa folie. [...] C’est clair ça ? C’est le destin de la folie qui est l’essence de l’homme. Si un type rate sa propre folie, si tout le monde et lui-même le premier, il dénie sa folie – c’est la fonction du déni, dans la dénégation de Lacan, ou de Freud – alors à partir de ce moment-là c’est foutu, c’est zéro quoi.» (François Tosquelles à Cécile Hamsy, octobre 1985)

 

ÍNDEX

 

Note de l’édition française, par Sandra Alvarez de Toledo

Présentation, par Joana Masó

Les vies de François Tosquelles, chronologie établie par David Fontanals

 

CHAPITRE I.
LES INSTITUTIONS DANS LA PETITE VIENNE.
REUS ET BARCELONE / 1929-1936
par Joana Masó
avec des textes de François Tosquelles, Josep Solanes et Jean Oury

François Tosquelles
«La fonction de l’État est dempêcher quil y ait des institutions»
«
La psychanalyse dans l’Église, à l’école ou chez les gendarmes»
«
Cest le destin de la folie qui est l’essence de l’homme»

 

CHAPITRE II.
ÉXPERIENCES THÉRAPEUTIQUES EN TEMPS DE GUERRE.
REUS, LE FRONT D’ARAGON, L’ARMÉE D’ESTRÉMADURE ET LE CAMP DE SEPTFONDS / 1936-1939
par Joana Masó
avec des textes de François Tosquelles, Josep M. Roig, Joan Navais, Frederic Samarra et Montserrat Duch, Max Hodann, Antoni Subirana

François Tosquelles
«La guerre dEspagne»
«
Le sens des consignes du POUM»
«
Fonction poétique et psychothérapie. Une lecture d’“In memoriam de Gabriel Ferrater», suivi du poème de Ferrater
«
L’école de la liberté» (I)

 

CHAPITRE III.
LA VIE MATÉRIELLE: UNE RÉVOLUTION PSYCHIATRIQUE.
SAINT-ALBAN / 1940-1962
par Joana Masó
avec des textes de François Tosquelles, Lucien Bonnafé, Frantz Fanon, Hervé Bazin, Agnès Masson, Marie Rose Ou-Rabah, Georges Sadoul, Georges Canguilhem, Paul Éluard, Cécile Agay, Tristan Tzara, Jean Oury, Éric Fassin et Joana Masó, Antonin Artaud, Gilles Deleuze, Ginette Michaud, Félix Guattari, Josée Manenti, Fernand Deligny, Roger Gentis

François Tosquelles
«L’école de la liberté» (II)
«
Que faut-il entendre par psychothérapie institutionnelle?»
«
Le Vécu de la fin du monde dans la folie. Le témoignage de Gérard de Nerval»
«
La Résistance: Saint-Alban»
«
Sur la psychothérapie collective»
«
Invalidité et travail. À propos des mutilés de guerre»
«
Perspectives et mirages»
«
Les limites de la structure libérale de la médecine»
«
Frantz Fanon et la psychothérapie institutionnelle»

Frantz Fanon et Jacques Azoulay
«La socialthérapie dans un service dhommes musulmans: difficultés méthodologiques»

 

CHAPITRE IV.
LE RETOUR. UN CORPS ÉTRANGER.
REUS / 1967-1994
par Joana Masó
avec des textes de François Tosquelles, José García Ibáñez et Antonio Labad

François Tosquelles
«À propos des difficultés de la pratique et de l’enseignement de la psychiatrie (une orientation qui nous vient de loin: Arnau de Vilanova)»
«
Faire un club»
«
Que dire? Comment le dire?»
«
Émergences des crises vitales humaines»